Un caisson maison de saison

Comme annoncé, j’ouvre un topic dédié (toujours en mode “feuilleton”) sur la fabrication d’un caisson pour mon imprimante 3D.
Vous verrez qu’il y a aussi une large part de mode “impro” :slight_smile:

N’était ni assez outillé ni suffisamment expérimenté dans la fabrication de meubles, dès le départ j’avais décidé de me simplifier la vie en tapant dans le catalogue IKEA pour les composants de base du caisson.

Sauf que je ne voulais pas des célèbres tables “LACK” qu’on retrouve dans la plupart des tutos, qu’il faut empiler et rendre closes soi-même à grands coup de plexiglass, etc.

Et surtout qui nécessitent d’imprimer des quantités de pièces 3D pour leur assemblage avant même d’avoir un caisson, ce qui m’a paru un poil contradictoire :slight_smile:

Du coup j’ai été chiner sur le site Ikea (un vrai souk quand même) et retenu les trois composants de base ci-dessous…

La pièce maîtresse est ce caisson/élément bas, de la gamme METOD, que j’ai choisi pour ses dimensions généreuses (60x60x80), a priori bien adaptées à l’imprimante :

En contrepartie il n’y a pas de face avant, ni de plateau supérieur, et la face arrière est un classique MDF mince, glissé dans deux rainures et pas du tout isolant ni étanche.
Cela dit le reste c’est du lourd et du costaud, j’arrive à peine à le soulever :slight_smile:

Ensuite l’indispensable fenêtre pour pouvoir surveiller le travail de l’imprimante, ici une VÄRD 60x60 :

vaerd-porte-vitree-blanc

Et enfin la paire de charnières pour ladite porte (toujours galère à régler, ça :slight_smile: )

hjaelpa-charnieres-standard

50€ le tout, c’est pas la ruine, mais il reste du taf :slight_smile:

Pour que le caisson ne reste pas à ciel et dos ouverts, j’ai fouillé dans mon box et retrouvé une grosse plaque de contreplaqué, d’épaisseur proche de celle du caisson Ikea.

Evidemment les dimensions n’avaient rien à voir, il a fallu sortir la scie circulaire :slight_smile:

Face avant : ici on voit la 3e pièce (de récup) rajoutée pour compléter la façade au-dessus de la porte

Notez que le caisson n’est même pas encore terminé mais déjà hanté :slight_smile:

Face arrière : on voit bien ici mes dons pour la précision des découpes :slight_smile:

A droite ça va à peu près, mais à gauche il va falloir rajouter de l’isolant :slight_smile:

Et pour finir le plateau supérieur du volume dédié à l’imprimante.
Je l’ai placé à mi-hauteur de la planche au-dessus de la porte, pour garder un espace pour les outils et accessoires ainsi que l’accès direct aux alimentations électriques.
Ça donne une “hauteur sous plafond” d’environ 68 cm pour l’imprimante, largement suffisante (sauf pour une CR-10 :-).

Sur la droite on voit encore un “gap” bouché avec de la mousse d’emballage de l’imprimante (très pratique, on peut découper des segments d’à peu près toutes les épaisseurs :slight_smile: )

La multiprise au fond tient pile-poil entre le plateau et le rail supérieur. Chaque prise a son interrupteur, et les trois ports USB à droite devraient permettre d’alimenter les éclairages LED et la Raspberry Pi.

La bestiole tapie dans son nid douillet :

Elle repose sur quatre pieds en matière absorbante (pour les machines à laver, à l’origine :slight_smile: ) pour éviter les vibrations.

1 J'aime

toujours en mode “feuilleton”

Il n’y a pas de poursuite en voiture mais il y a des rebondissements…

Tu m’as bien fait rire :joy:

Ma foi c’est déjà pas mal :slight_smile:

Reste le moins drôle, c’est-à-dire ce qui n’est pas encore fait :

  • percer un ou deux trous dans le plateau supérieur, pour passer les alims dans le caisson (et sans se faire incendier par la patronne :slight_smile: )

  • finir de boucher les trous dans l’isolation du caisson

  • installer les bandes de LED

  • installer le Raspi et sa caméra

  • trouver le bon endroit à gauche pour fixer le port-bobine…

Finalement ce reconfinement tombe à pic ! :slight_smile:

Kikimoo tu peux rigoler mais maintenant tu n’as plus le choix !

On attend le feuilleton de ton caisson pour dimanche prochain dernier délai !! :slight_smile:

Mais c’est après-demain ! :crazy_face:

Au fait, pourquoi ne mets-tu pas le porte bobine sur le dessus ? C’est déjà trop haut ?

et sans se faire incendier par la patronne

:thinking: Si tu le fais à la main, la nuit quand elle dort… :shushing_face:

Mais c’est après-demain ! :crazy_face:

Je pensais à dimanche en huit, bien sûr :slight_smile:

Au fait, pourquoi ne mets-tu pas le porte bobine sur le dessus ? C’est déjà trop haut ?

Non ça pourrait passer juste-juste avec le bon support, mais du coup la bobine serait derrière la planche au-dessus de la porte, juste sous le plateau, et on ne pourrait pas la surveiller à travers la vitre…
Il y a la place pour fixer un support sur la paroi de gauche, bobine bien visible, avec un chemin direct du filament vers l’extrudeur, je vais tenter ça d’abord.

et sans se faire incendier par la patronne
Si tu le fais à la main, la nuit quand elle dort…

Mais bien sûr, suis-je bête. Je pourrais aussi embaucher une équipe d’elfes au black, c’est encore plus discret :slight_smile:

Je pensais à une bobine située au dessus du caisson. Mais pas sûr que le chemin vers l’extrudeur soit si pratique.

Quant aux elfes, surtout pas. Ce sont des tire-au-flanc et ils comprennent tout de travers. Je m’en suis aperçu en leur demandant de me réaliser une maquette d’avion.

Je ne sais toujours pas quoi faire des 24 m de moquette pour avion qu’ils m’ont réalisé !

Je pensais à une bobine située au dessus du caisson. Mais pas sûr que le chemin vers l’extrudeur soit si pratique.

Oui, l’idée est quand même de la garder à l’intérieur, à l’abri de l’humidité et du froid… sinon je vais retrouver les mêmes galères qu’avec la machine à l’air libre, sauf à investir dans des Drybox ou autre…
Et si je me plante pas trop, le chemin du filament sera court et rectiligne :slight_smile: